Les cygnes de Portobello

En me levant ce matin, j’ai vu par la fenetre que l’anti-stereotype irlandais continuait joyeusement son bonhomme de chemin. Une fraiche couche de neige couvrait la pelouse et les arbres et ma voiture adoree avait disparu, laissant place a une taupiniere blanche avec de petites oreilles noires en forme de retroviseur.

Pres de chez moi, le Royal Canal a gele, prenant dans ses flots “La Peniche”, le joli restaurant flottant au menu tricolore qui semble fige dans un monde parallele comme un brise-glace en pause-dejeuner. Les roseaux se dressent stoiquement, ignorant avec dedain l’indignite d’avoir leurs pieds gracieux pris en eteau comme de vulgaires prisonniers. Ca et la, un paquet de chips ou une bouteille de biere Cobra ont ete pris flagrant delit, immobiles et honteux, arretes brusquement dans leur course vers l’ecluse.

C’est la que j’ai eu une pensee pour les habitant du canal. En effet, les cygnes qui habitent pres du pont de Portobello ont vu leur territoire se resserrer dramatiquement depuis que Dublin a decide de rejoindre le territoire siberien. Ces pauvres heres sont condamnes a flotter en rond sous le pont a l’heure de la trempette, dans des trous a glace plus propices a la peche dans le grand nord qu’a la baignade d’un noble oiseau de cette envergure…

Mais tout n’est pas perdu, car leur situation a touche les coeurs de la population locale et leur assure un ravitaillement de crise de la part des passants, qui s’inquietent de leur bien-etre en doublant leurs rations habituelles de pain rassis et autres chips, dont la distribution est assuree par les bambins de passage.

Jusqu’ici tout va bien, jusqu’a ce que Mr Cygne se retrouve coince dans son trou a glace pour cause d’obesite climatique. Je vois deja la scene a la fonte des neiges – l’obesite gagne du terrain, voyez, meme le cygne de Portobello est en danger d’infarctus! Il faudra alors entamer une campagne de remise en forme pour ameliorer leur hygiene de vie; demander aux passants de leur jeter des carottes et du celeri, leur faire nager des longeurs entre les ecluses, et menacer de leur passer le nouveau DVD fitness de Davina McCall (dame hautement irritante de la TV anglaise) s’ils refusent de cooperer…

Personnellement, je suggere la methode francaise pour une motivation imbattable: on fait venir “La Peniche” depuis Leeson Street Bridge pour lui faire jeter l’ancre a Portobello, annoncant en grosses lettres a son menu du jour Special Fontes Des Neiges: “Cygne Roti Dans Sa Paresse Hivernale” et “Foie gras De Cygne Paresseux Sur Lit De Roseaux Geles”… les cygnes de Portobello seront prets pour la saison du bikini en moins de temps qu’il n’en faut pour dire: miam miam!

Advertisements

About monicaheck
Monica Heck is a bilingual freelance writer and journalist based in Dublin, Ireland.

Comment on this article

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: