Crise d’identite

Dublin se fait une crise d’identite profonde. Apres avoir vecu le mois le plus pluvieux jamais enregistre (En novembre, nous avons du construire des arches de Noe pour echapper aux flots, mais ceci est une autre histoire entierement), nous avons vecu le mois de decembre le plus froid depuis 1983. Et janvier semble vouloir lui raffler la couronne, nous offrant les chutes de neige les plus impressionnantes de memoire de suisse emigree.

Je soupconne Dublin de se faire une crise d’identite a l’aube de la prochaine decade et de se prendre pour une ville alpine le temps d’une saison. Elle a mis son bonnet et ses gants, sa doudoune et ses moonboots, ses patins a glace et ses skis… Malheureusement elle a oublie d’en informer sa population. Ce qui peut generer des situations delicates.

D’un cote, la neige tombe a flots, tournant tourbillonnant sous les yeux emerveilles des enfants, couvrant delicatement le paysage d’un manteau assez solide pour permettre la naissance de bonshommes de neige et de boules de neige adroitement dirigees vers les innocents adultes de passage. D’un autre, la neige tombe a flots, tournant tourbillonnant sous les yeux horrifies des travailleurs coinces dans les bureaux, couvrant graduellement les routes d’un manteau assez solide pour permettre l’adherence minimale des pneus d’ete a la route et la confusion des conducteurs non-inities a la joie de la conduite hivernale…

Et a la tombee de la nuit, le gel s’installe sur tout ceci, decorant la ville d’un voile de satin poetique scintillant qui attente a la vie de toute personne qui ose braver la traversee du pont de Leeson Street sans chaussures a crampons…

Dublin se re-invente en reine nordique, magnifique, froide et dangereuse. Et je dois avouer l’aimer follement comme ceci… Mes genes suisses ont l’impression d’etre rentres au pays, je suis en vacances des que je pointe le nez dehors. Tant que je ne dois ni conduire ni marcher – apres, ca devient du sport a risque. Mais on a l’habitude du risque, ici sur l’ile d’emeraude. Et puis ca change un peu du risque de noyade du mois de Novembre dernier!

Advertisements

About monicaheck
Monica Heck is a bilingual freelance writer and journalist based in Dublin, Ireland.

2 Responses to Crise d’identite

  1. Web tricks says:

    That was some enlightening read..

Comment on this article

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: