Au nom de la loi!

“Loi (Latin: Lex, Legis, f) – Prescription établie par l’autorité souveraine de l’État, applicable à tous et définissant les droits et les devoirs de chacun. Règle de conduite, conventions établies par les membres d’un groupe, par la morale ou la vie sociale, etc: Nul n’est sense ignorer la loi.”, dixit M. Larousse. “Sauf si on vit en Irlande.”, dixit le cousin Irlandais de M Larousse, un certain Mr Leroux – avec des taches de rousseur.

La loi… C’est un mot qui a une signification tres differente des deux cotes de la mer. La legalite est un theme tres important pour un suisse. C’est un reflexe naturel que d’y adherer. La legalite est un theme extremement secondaire en Irlande. C’est un reflexe naturel de l’ignorer, pas parce qu’on veut du mal a son voisin, mais parce qu’on prefere sa propre version, elle est plus pratique vous ne trouvez pas?

Depuis l’Irlande, la perception c’est qu’en Suisse, il y a une loi pour tout. Et ils n’ont quand meme pas tort on a pas mal de regles, de normes et de conventions quand on y reflechit… Et pour la pauvre suisse que je suis, la realite que j’ai du accepter, c’est qu’en Irlande les regles sont souvent vagues, et faites pour etres contournees. C’est ce qui s’appelle “la loi elastique” – c’est un principe mathematique, qui va en grandissant plus on se deplace vers l’ouest (Galway serait l’epicentre de cette elasticite d’ailleurs, d’apres certains temoignages locaux) – et qui a trois niveaux d’applications:

1) A bon, ya une loi pour ca? …… (un ange passe et on reprend exactement comme avant)
2) Aparemment, il y aurait une loi pour ca, mais ca marche mieux comme ca (deux anges passent en sens inverse sur la piste cyclable)
3) Bon ok la, je me fiche du monde. Mais on va voir si quelqu’un remarque… (suivi d’une explosion de plumes, pour voir quel ange peut briser le plus de lois possible avant que la police n’arrive)

Apres presque une decennie de therapie journaliere et avec le soutien de mes comparses irlandais, je suis presque guerie de mes habitudes suisses, mais c’est un combat de tous les jours et je serai toujours a risque de recidive… mais j’ai fait des progres – j’ai enfin cesse de demander a voix haute a un public incredule si telle et telle chose est bien legale. Car de toute facons, personne n’en sait rien et tout le monde a l’air de s’en porter tres bien.

Advertisements

About monicaheck
Monica Heck is a bilingual freelance writer and journalist based in Dublin, Ireland.

Comment on this article

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: